Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait… 

Après avoir lu Avec des si et des peut-être, dernier roman de Carène Ponte, je me suis enfin lancée dans le roman de l’auteur que j’ai le plus vu sur les réseaux sociaux.

J’ai été, immédiatement, emportée par l’histoire malgré la peur de tomber sur une histoire trop mélodramatique. Et oui, on commence ce roman par un décès prématuré et l’enterrement d’une jeune femme, à peine trentenaire. Pas merci, le cancer. Les premières pages sont terriblement émouvantes et tireront les larmes aux plus sensibles d’entre nous.

Et Molly reçoit un colis contenant douze lettres écrites par Marie. L’objectif de cette dernière est d’accompagner sa meilleure amie pendant un an, de la pousser à continuer à vivre. On peut dire que Marie a fait preuve d’une organisation de folie, entraînant plus d’une personne autour d’elle… et c’est tout simplement incroyable.

Évidemment avec le recul, je me dis que l’aventure a trop bien roulé, que les soucis de relations humaines se résolvent trop facilement, que Marie n’a pas eu le temps ni la tête à mettre en place tout ça. Tout s’emboîte si simplement. Mais Carène Ponte m’a donné envie d’y croire, tout simplement. Je remercie aussi Sacha, le petit frère de Marie. Qui, en faisant quelques remarques à Molly, m’a aussi fait réfléchir. Oui, Marie a mis des personnes sur le chemin de Molly mais c’est bel et bien Molly qui a fait le choix de les aborder ou non, de faire un bout de chemin ou non avec. Après, j’entends tout à fait que Molly se soit sentie blessée par certaines choses.

Carène Ponte a une plume absolument géniale. On rit, on pleure, on sourit, on soupire… Elle nous fait passer par tous les sentiments. Mention pour les notes de bas de page qui redonnent un sentiment de légèreté dans les passages les plus tristes. (Mention pour Raymond le poisson rouge aussi).

En quelques mots : une jolie comédie romantique aussi optimiste que réconfortante.

« Une Molly mérite un John » Alors, Molly va-t-elle rester avec Germain, l’homme rassurant, ou va-t-elle trouver son John ?

 

Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte

Pocket, 2018

320 pages

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s