La plage de la mariée – Clarisse Sabard

Zoé, 30 ans, est en pleine dispute avec sa conseillère Pôle Emploi lorsque sa vie bascule. L’hôpital l’appelle, ses parents viennent d’avoir un grave accident de moto. Son père est décédé sur le coup, sa mère est trop grièvement blessée pour espérer survivre, mais encore assez lucide pour parler. Celle-ci va révéler à Zoé qu’elle lui a menti depuis toujours : l’homme qui l’a élevée n’est pas son véritable père. Elle donne un seul indice à sa fille pour retrouver son père biologique : « La Plage de la mariée ». Zoé va rester quatre mois dans le déni, puis finit par craquer et se décide à partir à la recherche de la vérité. Elle atterrit en Bretagne et se fait embaucher dans une « cupcakerie » tenue par une ancienne psychologue franco-américaine, Alice. Dans ce salon de thé à l’américaine, plusieurs personnages se croisent et voient leurs destins se mêler, tandis que Zoé part à la recherche de son père et tente de comprendre pourquoi sa mère lui a menti durant toutes ces années. L’arrivée d’un beau touriste pas comme les autres, Nicolas, va la perturber au plus haut point.

Clarisse Sabard s’est, d’abord, fait connaître grâce à son premier roman, ayant obtenu le prix du livre romantique 2016, Les Lettres de Rose.

Si vous cherchez un roman tout doux, bienveillant, simple, charmant… Bref, feel-good. La plage de la mariée devrait vous plaire. Dès les premières pages, ce roman vous emmène dans les pas de Zoé pour remuer le passé familial et amical de sa mère, décédée tragiquement. La trentenaire va alors, tout plaquer pour découvrir la vérité et une région dont elle ignore tout.

Évidemment, avec le recul, certains points de l’intrigue sont ultra-prévisibles ou discutables. Comme Molly, dans Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte, elle trouve un emploi rapidement. Elle se fait facilement adopter par les habitués de la cupcakerie. Elle tombe amoureuse d’un mec beau et riche mais pas tout blanc. Certaines portes s’ouvrent trop facilement à mes yeux. Mais je n’avais pas choisi ce roman pour être surprise de bout en bout.

De plus, La plage de la mariée possède bien d’autres qualités. Il faut déjà noter l’humour (Merci Marie-Courgette !) et ce mélange des genres. Plus loin que la romance contemporaine, la quête identitaire de Zoé est vraiment bien mené et Clarisse Sabard a su m’étonner.

Plus loin que l’histoire, ce roman vaut aussi le coup pour la Bretagne et ses légendes que l’auteure a tellement bien su retranscrire.

 

La plage de la mariée – Clarisse Sabard

Charleston (Poche), 2018

560 pages


2 réflexions sur “La plage de la mariée – Clarisse Sabard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s