Isidore et les autres – Camille Bordas

Isidore, 11 ans, peine à trouver sa place parmi ses cinq frères et soeurs surdoués. Dans sa famille, il est pourtant le seul capable d’exprimer des émotions, de poser les questions que les autres n’osent formuler, et lorsqu’un drame survient, il est celui qui écoute et réconforte. Au fil du récit, le jeune garçon s’affranchit de son enfance sous le regard d’adultes encore plus désorientés que lui.
« Isidore et les autres », c’est exactement ce roman dont la couverture m’a tapée dans l’oeil sur les tables de ma librairie.
Isidore a 11 ans et est le petit dernier d’une fratrie de 6 enfants (3 garçons et 3 filles). Il s’agit d’une famille… Comment dire ? Défaillante ? Non : atypique. En effet, sauf Isidore, tous les enfants sont surdoués. Les plus grands ont obtenu une thèse et prévoient, parfois, d’en faire une deuxième. Autant vous qu’Isidore, à côté, paraît un peu idiot et naïf. Bizarre, même. Autour de notre jeune protagoniste, beaucoup d’autres personnages gravitent…et ils semblent tous caricaturaux. Dommage. J’ai trouvé les prénoms surprenants. Nous n’avons plus l’habitude d’entendre des Denise ou des Simone, parmi les plus jeunes.
Quant au style, il ne m’a pas toujours convaincue. Certaines choses passent à l’oral mais pas à l’écrit car cela peut entraîner des soucis de compréhension.
J’ai trouvé ce roman un peu long mais, ça, ça revient peut-être à un gros ralentissement de mon rythme de lecture.
Isidore et les autres, Camille Bordas
Editions Inculte, 2019
381 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s