Ogresse – Aylin Manço

Voilà un roman que je n’aurais probablement pas acheté sans les conseils de quelqu’un ! Et je ne regrette pas.
« Ogresse », c’est l’histoire de la jeune Hippolyte (comme la reine des Amazones), surnommée H. Elle vit seule avec sa mère et ne se sépare jamais de Kouz et de Benji. Tout se passe tant bien mal (Ah… L’adolescence…). Jusqu’au jour où… Sa mère lui saute dessus et la mord ! Entre inquiétude et espoir, la loyale H va tenter de faire comme si tout allait pour le mieux.
Ce conte, à la fois moderne et sombre, m’a tenu en haleine de bout en bout. Le rythme est bien présent et ce qui semble être une pointe de fantastique sonne très juste et plausible. En tout cas, Aylin Manço m’a donné envie d’y croire.
Pour une fois, l’autrice ne tombe pas dans la caricature de l’adolescence et ses tourments. Ses personnages sont justes, modernes et ne cumulent ni les défauts ni les qualités.  Cela les rend attachants et on peut s’y identifier facilement.
Au delà de la relation mère-fille, « Ogresse » aborde un sujet dérangeant voire tabou : le cannibalisme. Pourquoi ? Comment ? Est-ce acceptable ? Jusqu’à quel point ? Évidemment, nous n’avons pas de réponses claires et nettes (et je ne les attendais pas). En revanche, certaines réflexions sont très justes et portent à réfléchir sur nos relations sociales et ce qu’on est prêt à faire pour les autres. (Merci Lola)
Ogresse – Aylin Manço
Editions Sarbacane (Exprim’), 2020
277 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s