Cheval de guerre – Michael Morpurgo

Une très belle histoire d’amitié, de sagesse et d’humanité. Joey le cheval de ferme, devenu cheval de guerre, en 1914, nous raconte son histoire, avec simplicité. Témoin de la Grande Guerre, il va vivre l’horreur des combats auprès des Britanniques, des Allemands, ou du côté des Français. Pour lui, les soldats, les paysans, les officiers, les vétérinaires ne sont pas des ennemis, mais des hommes, chez qui il rencontre la bonté comme la méchanceté. Joey partage leurs souffrances et leurs peurs, et sait leur redonner de l’espoir.

 

Après avoir (ré)découvert Michael Morpurgo, dans son superbe « Soldat Peaceful », je n’ai eu qu’une envie : relire « Cheval de Guerre ». Chose faite en une après-midi. Comme il y a 15 ans, je me suis laissée toucher en plein cœur par l’histoire du cheval Joey et son tendre ami Albert. A l’époque, le cheval était plus instrument qu’ami…et il faut dire qu’à un certain niveau, cela n’a pas beaucoup changé un siècle plus tard. Bien que de façon différente.
Malgré une ambiance souvent sombre et triste, le récit propose une belle leçon de courage et d’amitié.
« Faites excuse, mon commandant, mais j’me souviens qu’vous m’avez dit, quand on est arrivé ici, que la vie d’un cheval, c’est p’t’être encore plus important que celle d’un homme, parc’qu’un cheval, il a rien de mauvais en lui, à part c’que les hommes y mettent. »

Cheval de guerre, Michael Morpurgo

Folio (Junior), 1997

178 pages


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s