Hôtel Castellana : Destins croisés dans l’Espagne de Franco – Ruta Sepetys

1957. Daniel Matheson passe l’été à Madrid avec ses parents. Passionné de photographie, il espère découvrir le pays de naissance de sa mère par le viseur de son appareil. Dans l’hôtel Castellana où s’installe la famille Matheson travaille la belle et mystérieuse Ana. Daniel découvre peu à peu son histoire, lourde de secrets, et à travers elle le poids de la dictature espagnole. Mais leur amour est-il possible dans un pays dominé par la peur et le mensonge ?

On connaît Ruta Sepetys pour « Le sel de nos larmes », « Big Easy » et « Tout ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre ». 3 romans où l’autrice s’appuie sur des faits historiques. Elle récidive avec « Hôtel Castellana » (qui a vraiment existé.). Cette fois et pour mon plus grand plaisir, elle nous plonge dans l’Espagne franquiste. Excellente idée. Si mes cours d’histoire m’ont beaucoup parlé d’Hitler ou de Staline, les autres dictateurs n’avaient que peu de place.
Le choix du protagoniste apporte un vrai plus au récit. En suivant Daniel, ce jeune américain adorant la photographie, on découvre petit à petit, l’Espagne de la majorité des Espagnols, où le maître mot est « survivre ». Cette Espagne qu’on évite de montrer aux étrangers, notamment pour des raisons économiques.
Ruta Sepetys a mis 8 ans à construire ce roman intelligent. Et on comprend pourquoi. Des extraits de véritables documents d’archive jalonnent « Hôtel Castellana » et lui donnent de la puissance. A la fin, les quelques photos appuient encore un peu plus l’histoire. La belle bibliographie donne de bons points de départ pour s’informer toujours plus.
Un roman instructif et addictif. A lire.
Hôtel Castellana : Destins croisés dans l’Espagne de Franco – Ruta Sepetys
Gallimard Jeunesse, 2019
587 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s