Un clafoutis aux tomates cerises – Véronique de Bury

Au soir de sa vie, Jeanne, quatre-vingt-dix ans, décide d’écrire son journal intime. Sur une année, du premier jour du printemps au dernier jour de l’hiver, d’événements minuscules en réflexions désopilantes, elle consigne ses humeurs, ses souvenirs, sa petite vie de Parisienne exilée depuis plus de soixante ans dans l’Allier, dans sa maison posée au milieu des prés, des bois et des vaches. La liberté de vie et de ton est l’un des privilèges du très grand âge, aussi Jeanne fait-elle ce qu’elle veut et ce qu’elle peut : regarder pousser ses fleurs, boire du vin blanc avec ses amies, s’amuser des mésaventures de Fernand et Marcelle, le couple haut en couleurs de la ferme d’à côté, accueillir pas trop souvent ses petits-enfants, remplir son congélateur de petits choux au fromage, déplier un transat pour se perdre dans les étoiles en espérant les voir toujours à la saison prochaine… Un clafoutis aux tomates cerises, le plus joli roman sur le grand âge qui soit, traite sans fard du temps qui passe et dresse le portrait d’une femme qui nous donne envie de vieillir.

Que je suis heureuse d’avoir rencontré Jeanne, cette dame âgée si touchante. Véronique de Bure a dû en rencontrer plusieurs des femmes comme notre protagoniste. Ce roman est d’une crédibilité et d’une sensibilité incroyable. « Un clafoutis aux tomates cerises » dépeint la vie quotidienne mais on ne s’ennuie pas pour autant. Le choix d’écrire un journal intime permet de donner un peu de rythme. De plus, chaque jour qui passe apporte son lot de réflexions, de joie et de tristesse. Jeanne incarne tellement bien toute une génération qui a vu tant d’évolutions, connu la révolution technologique… mais qui a du mal à suivre et à comprendre. Evidemment, elle ne voit pas comment certaines inventions (Ah ! Le GPS…) peuvent faciliter le quotidien. Tout cela donne du sens à des détails, anecdotiques de prime abord, sans jamais tomber dans le fameux  « Ah, c’était mieux avant ! » .

Ce roman, que l’on classe facilement en « feel good » navigue très bien entre sérieux et légèreté.

Un roman pour l’été.

Un clafoutis aux tomates cerises – Véronique de Bure

J’ai Lu, 2018

377 pages

Publicités

2 réflexions sur “Un clafoutis aux tomates cerises – Véronique de Bury

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s