Quand l’amour s’en mail – Tamara Belliana

Quand sa meilleure amie lui demande d’être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée « Léo », la sœur de la future mariée… Mais à cause d’une erreur de destinataire, c’est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond !

Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l’un l’autre. Mais quand Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s’obstine… Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu’ils ont développée derrière leurs écrans résistera-t-elle à l’épreuve du réel ?

Merci NetGalley et Montlake ! Sans eux, je n’aurais jamais lu «Quand l’amour s’en mail». J’aime lire les romances mais avec parcimonie. Ce n’était pas dans mes envies du moment. Et, pourtant, j’ai bien fait de me lancer ! J’ai lu ce roman en deux soirées. Cela m’arrive si rarement.

Léo et Solène (Déjà, j’adore ce prénom !) m’ont réellement fait passer un vrai bon moment. Ils sont tous les deux très attachants et touchants avec leurs qualités, leurs défauts et leurs faiblesses. La vie n’a pardonné ni l’un ni l’autre. Ils souffrent tous les deux de solitude même s’ils sont très entourés. Léo est un grand gentil, qui a de grandes envies de protection. Cela le rend, parfois, collant et trop attentionné. Si je l’ai vite cerné, j’ai eu plus de mal à comprendre Solène, y compris une fois son secret révélé (une grande surprise pour moi !). C’est une personne blessée dans tous les sens du terme. Cela l’a rendue fermée, solitaire, extrêmement indépendante et trop têtue. Leurs premiers échanges de mail, suite à un quiproquo (ah, les erreurs d’adresse…) m’ont rappelé «Quand souffle le vent du nord » de Daniel Glattauer. Heureusement, cela ne dure pas. Les échanges épistolaires 2.0 sont tellement rapides à lire. L’alternance des points de vue est une véritable qualité. Cela donne du corps à l’histoire et on comprend mieux les deux personnages, ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre.

Évidemment, on devine la fin de ce genre de roman mais je me suis laissée surprendre par certains événements au cours de l’histoire.

 

Quand l’amour s’en mail, Tamara Belliana

Montlake, 2019

303  pages

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s