L’année où je t’ai rencontré – Cecelia Ahern

Jasmine aime deux choses : sa sœur, Heather, et son travail. Lorsqu’elle est licenciée, elle découvre qu’elle ne sait pas qui elle est réellement.
Matt aime deux choses : sa famille et l’alcool. Sans eux, il sombre.
Le chemin de ces deux personnages se croise le soir du réveillon du nouvel an. Ils ont du temps à ne savoir qu’en faire et se trouvent tous les deux à la croisée des chemins. Au fur et à mesure que l’année s’écoule, entre nuits étoilées et journées tranquilles, Jasmine et Matt nouent une amitié aussi surprenante qu’inattendue. Parfois, il faut savoir s’arrêter pour mieux se remettre en route.

Cecelia Ahern est une auteure qui s’est fait connaître, en 2005, grâce à « PS : I love you ». Depuis, elle a su se faire une petite place dans le paysage littéraire et a obtenu, en 2018, le prix des lectrices pour « Nos jours meilleurs ». Il y a un an, elle m’avait convaincue avec « Le joueur de billes ». Il s’en était fallu de peu pour en faire un coup de cœur. C’est donc, avec plaisir, que j’ai découvert «L ‘année où je t’ai rencontré » grâce à NetGalley, ce superbe vecteur de découverte.

Ce roman a été instructif sur certains points. Je pense, notamment, au « congé de jardinage ». C’est très anglo-saxon. En fait, les personnes qui se retrouvent dans cette situation, sont en réalité, au chômage, mais ne sont pas autorisées à chercher un nouveau poste pendant une certaine période : un an pour Jasmine, la protagoniste. Ce congé forcé va, d’ailleurs, la bousculer. Et c’est grâce à cela que l’histoire peut exister.

Ce livre est découpé en saisons, ce qui est une vraie bonne idée. Vous comprendrez pourquoi en lisant ce roman. Par contre, le style de Cecelia Ahern risque de vous déstabiliser. En effet, l’histoire est écrite à la première personne et on passe, parfois, à la deuxième personne. Jasmine s’adresse directement à Matt, son pire ennemi. Cela donne un effet assez curieux. De plus, l’ensemble manque un peu de rythme.

En quelques mots, « L’année où je t’ai rencontré » reste une sympathique histoire sur l’ouverture d’esprit, l’amitié et la famille.

L’année où je t’ai rencontré, Cecelia Ahern

Milady, 2018

416 pages


Une réflexion sur “L’année où je t’ai rencontré – Cecelia Ahern

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s