La nostalgie de l’honneur – Jean-René Van der Plaetsen

« C’est un fait : notre époque n’a plus le sens de l’honneur. Et c’est pourquoi, ayant perdu le goût de l’audace et du panache, elle est parfois si ennuyeuse. Alors que le cynisme et le scepticisme progressent chaque jour dans les esprits, il m’a semblé nécessaire d’évoquer les hautes figures de quelques hommes que j’ai eu la chance de connaître et de côtoyer. Comme Athos ou Cyrano, c’étaient de très grands seigneurs. Ils avaient sauve l’honneur de notre pays en 1940. Gaulliste de la première heure, mon grand-père maternel était l’un d’entre eux. Sa vie passée a guerroyer, en Afrique, en Europe ou en Extrême-Orient, pleine de fracas et de combats épiques dont on parle encore aujourd’hui, est l’illustration d’une certaine idée de l’honneur. Qu’aurait-il pense de notre époque ? Je ne le sais que trop. C’est vers lui que je me tourne naturellement lorsqu’il m’apparaît que mes contemporains manquent par trop d’idéal. Ce héros d’hier pourrait-il, par son exemple, nous inspirer aujourd’hui ? C’est dans cet espoir, en tout cas, que j’ai eu envie, soudain, de revisiter sa grande vie. » 

Heureusement que je ne suis pas ce qu’on appelle une booktubeuse, je serais bien en peine de prononcer le nom de l’auteur, Jean-René Van der Plaetsen. Ça, c’était pour l’anecdote.

Parlons maintenant de La Nostalgie de l’honneur, premier livre écrit par ce journaliste du Figaro Magazine. Ce récit est avant tout un hommage au général Jean Crépin, grand-père de l’auteur, bras droit de Philippe de Hautecloque (plus connu sous une autre dénomination : le général Leclerc), pendant la deuxième guerre mondiale et Compagnon de la Libération. Ce monsieur ayant participé à plusieurs conflits du XXème siècle, le texte nous promène aussi bien dans l’Histoire que dans le monde. Au delà des faits, des moments de joie et de doute, l’auteur nous propose des réflexions sur la vie et l’évolution de la société. En revanche, là où il pose des certitudes, je me pose encore des questions. A-t-on assez de recul pour comparer notre époque avec une autre, encore très récente ? Le point de vue reste néanmoins original et certains passages superbes par leur écriture.

 

La nostalgie de l’honneur, Jean-René Van der Plaesen

Grasset, 2017

240 pages


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s