Les passants de Lisbonne – Philippe Besson

« On ne renonce jamais vraiment, on a besoin de croire que tout n’est pas perdu, on se rattache à un fil, même le plu ténu, même le plus fragile. On se répète que l’autre va finir par revenir. On l’attend. On se déteste d’attendre mais c’est moins pénible que l’abandon, que la résignation totale. Voilà: on attend quelqu’un … Lire la suite Les passants de Lisbonne – Philippe Besson