On regrettera plus tard et De Tes nouvelles – Agnès Ledig

Valentine, une institutrice dans un village des Vosges, voit sa vie bouleversée par l’arrivée d’une fille fiévreuse, Anna, et de son père Eric, meurtri par la mort de sa femme. Au-delà de l’hébergement, elle leur ouvre son coeur.

Depuis ma découverte de Juste avant le bonheur, Agnès Ledig, j’ai lu tous les romans de l’auteur et je finis toujours par découvrir le dernier titre sorti avec un certain plaisir immédiat mais qui ne dure pas. Ne me demandez pas de quoi parlent les romans précédents, je n’en ai absolument aucun souvenir !

Dans On ne regrettera plus tard, le lecteur fait connaissance de Valentine, institutrice passionnée et femme solitaire qui hésite toujours à tisser des liens avec les autres. Sa très forte amitié avec Gaël, son collègue, est touchante et semble parfaitement authentique. Lors d’une nuit, entre tempête et orage, elle fait connaissance d’Eric et sa fille, Anna-Nina, qui voyagent en roulotte et s’enrichissent d’une vie nomade. Si ce mode de vie suscite énormément d’incompréhension dans leur entourage, on ne peut qu’admirer la force de ce père en difficulté et l’intelligence et la vivacité de la petite. En parallèle, on rencontre Suzanne, pendant la seconde guerre mondiale, torturée pour essayer de sauver l’homme de sa vie et son enfant.

Au final, en refermant ce roman, j’étais impatiente de lire la suite, De tes nouvelles, sorti le 1er mars aux éditions Albin Michel.

On regrettera plus tard

Agnès Ledig 

Albin Michel

2016

313 pages

Valentine, institutrice dans un village vosgien, avait vu entrer dans sa vie Eric, meurtri par la mort de sa femme, et sa fille Anna Nina. Devenus amants, Eric et elle se sont séparés, incertains de leurs sentiments. Le veuf inconsolable est cependant revenu avec sa fille et la fondation d’une nouvelle famille semble être une évidence. Mais une présence masculine inattendue vient semer le trouble.

De tes nouvelles est le second tome des aventures de Valentine, Eric, Gustave, Anna-Nina et Gaël. J’étais simplement heureuse de les retrouver alors qu’en parallèle, j’avais une lecture plus exigeante (et plus intéressante pour la culture générale) et une lecture nettement plus glauque (Ouais, je suis hyper éclectique comme lectrice.)

Dans ce roman, l’auteur renouvelle plutôt bien les thèmes abordés, notamment la reconstruction amoureuse et l’image et l’amour de soi.

Dommage que certains passages soient venus perturbés ma lecture. J’avoue que le beau bûcheron qui vient mettre la zizanie dans le couple aurait pu être une bonne (quoique très classique) idée si elle avait un peu plus approfondi. Ici, c’était trop facile. Quant à la médiumnité, on adhère… ou pas. Là, pour le coup, heureusement que c’était léger parce que ce n’est pas du tout mon truc !

Retenez bien une chose de cette mignonne duologie : Soyez tolérant envers vos faiblesses et celles des autres.

 

Je disais, au début de la chronique, que Agnès Ledig, comme Agnès Martin-Lugand (avec Les gens heureux lisent et boivent du café) ou Gilles Legardinier (et Complètement cramé !), fait partie de ces auteurs que j’aime lire régulièrement. Pourtant, Ce sont des romans que je qualifierais de « roman de gare » ou de « feel good book » (Ouais, ça dépend de mon humeur). Tu sais, en l’ouvrant que tu vas passer un bon moment, que l’histoire finira forcément bien, que l’écriture n’aura rien de fifou, que tu vas dévorer les pages les unes après les autres.

Je sais pertinemment que je ne retiendrais pas ma lecture, que je passe un bon moment sur le coup mais que le titre manque de puissance pour me toucher en plein cœur.

De tes nouvelles

Agnès Ledig

Albin Michel

2017

313 p

Publicités

Une réflexion sur “On regrettera plus tard et De Tes nouvelles – Agnès Ledig

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s