Bien Choisir ses lectures – Guide très personnel

 

Une fois de plus, j’ai fait les choses à l’envers en commençant par ma réflexion sur la façon de lire davantage avant de vous parler de ma façon de voir les choses sur le (bon) choix des lectures. Seulement pour lire beaucoup, il faut savoir ce qui nous plaît ou pas, ce qu’on a envie de lire ou pas.

Je vous l’annonce tout de suite, je ne possède pas la recette miracle (si quelqu’un la possède, je suis preneuse) pour ne jamais être déçu : on n’est jamais sûrs de rien. En même temps, ce serait terriblement ennuyant et on passerait certainement à côté d’excellentes surprises. « La vie, c’est comme une boite de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber. » (Forrest Gump) C’est un peu pareil pour la lecture.

En tant que lectrice aguerrie, j’ai souvent été déçue d’autant que je me suis longtemps mise la pression pour vous présenter des titres variés en les chroniquant « au carré ». Après un burn-out concernant le blog, qui a duré plus ou moins deux ans, je suis devenue plus exigeante au niveau de mes choix…

Le meilleur conseil, je pense, serait de savoir se faire ses propres expériences et de savoir s’écouter. Bien sûr qu’il y en a d’autres.

Afin de bien choisir, il est bien évidemment nécessaire de savoir si vous avez envie de lire en papier ou en numérique. Ça ne sert à rien de se forcer à lire un format si c’est l’autre qui nous tente.

Évidemment, on peut se fier à plusieurs éléments visibles, lorsque l’on tient le livre entre les mains. Il faut parfois savoir se laisser influencer par un titre qui saura évoquer quelque chose chez vous. Un auteur que vous l’habitude d’apprécier est bien souvent une valeur sûre. Comment ne pas éprouver du plaisir en retrouvant une plume, un personnage récurrent…. ?

Les bandeaux rouges (les « blurbs ») où on trouve souvent le message d’une personnalité peuvent vous taper dans l’oeil mais, en ce qui me concerne, je suis assez méfiante les concernant : il s’agit surtout d’une manœuvre marketing comme les résumés de la quatrième de couverture. D’ailleurs, avez-vous noter à quel point ils peuvent être traîtres ou mensongers comme les couvertures ?

Pour moi, il semble difficile de prendre l’éditeur comme élément de choix d’une lecture… Sauf à s’intéresser aux petites maisons d’édition, parfois spécialisées dans certains genres mais il faut avouer qu’elles ne sont pas toujours très accessibles…

Sinon, si vous aimez varier les plaisirs en termes de genre et de nombres de pages : variez !

Quelque chose d’essentiel pour bien choisir ses lectures, c’est de se décomplexer. Non, on n’est pas lecteur parce qu’on lit des romans mais parce qu’on lit tout court : des BD, des mangas, des magazines… Non, vous n’êtes pas obligés d’apprécier tous les styles, tous les titres et tous les genres surtout ceux à la mode. Oui, vous avez le droit d’abandonner un roman. Ce n’est pas une hérésie… D’ailleurs, ne serait-ce pas une perte de temps que de s’accrocher à un livre qui déçoit de page en page ?

N’oubliez pas qu’on ne lit pas que pour lire. Il ne faut pas oublier le voyage, l’information, la détente…

Pour bien choisir, je finirais en vous disant qu’il ne faut pas hésiter à s’inspirer, à prendre conseil. Auprès de qui vous voulez tant les possibilités sont nombreuses . La blogosphère tout comme Booktube, est une source absolument gigantesque…avec des blogs et des chaînes plus ou moins spécialisés… N’hésitez pas à demander des avis auprès de votre entourage proche et professionnel tout comme auprès des libraires. Les médiathèques et les pages Culture des magazines ne sont pas à négliger.. Mais, au font, c’est à vous de savoir à qui vous voulez faire confiance. En ce qui me concerne, je compte beaucoup sur moi-même pour mes choix de lecture pour plusieurs raisons. Notamment, j’attends toujours beaucoup trop d’un roman qu’on m’a conseillé et je suis souvent déçue…

Publicités

Une réflexion sur “Bien Choisir ses lectures – Guide très personnel

  1. Je suis dans le même mouvement que toi : dès que l’on me conseille un roman (que ce soit le libraire, ou un article de blog), j’ai tendance à être très exigeante et je passe le texte au peigne fin, ce qui multiplie le risque d’être déçue ! Je choisis souvent mes lectures par ouï-dire ou en fonction de l’auteur ou de la maison d’édition, mais il m’arrive de piocher totalement au hasard, parce que le titre ou la couv m’interpelle, et sans même lire le résumé. Et parfois, cette méthode du pifomètre m’offre de belles surprises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s