Au-delà de 125 palmiers – Pauline Desnuelles

Au-delà de 125 palmiers – Pauline Desnuelles

Alma mène une existence routinière avec son jeune fils Léopold et son mari. Lorsque ce dernier part pour de longs mois en Antarctique à l´occasion d´une mission scientifique, l’univers de la jeune femme vacille. Accompagnée de Léopold, auquel la lie un amour fusionnel, elle fuit la ville et roule sans se retourner. Ils s´installent dans une vieille villa au bord de la Méditerranée. Elle y fait la connaissance d´un vieillard mythomane, écrivain esseulé, puis de son fils Gaspard.Sous le charme des Pyrénées-Orientales, Alma se laisse aller à goûter cette douce échappée. Peu à peu, elle se libère de sa fragilité, de sa retenue, et se réconcilie avec une sensualité longtemps enfouie au plus profond d’elle-même. Elle sent alors renaître en elle des forces intérieures, comme resurgissent à l´esprit les paysages oubliés.

Pauline Desnuelles a étudié la littérature entre Lille, Paris et Berlin avant de s´établir en Suisse, il y a dix ans. Parallèlement à son travail de traductrice, elle participe à des projets littéraires et écrit des récits pour enfants. Au-delà de 125 palmiers est son premier roman.

 

 

« Paul et moi nous sommes éloignés quelques temps, ça arrive. Peut-être que tout va s’arranger à notre retour. Et si ce n’est pas le cas, hé bien, ce n’est pas la fin du monde. Loin de là. Je t’aime, ton père t’aime, ça, c’est quelque chose d’éternel.« 

 

 

Je tiens à remercier les éditions de la Rémanence et Livraddict pour ce partenariat numérique. Oui, je me suis portée volontaire pour recevoir un ebook : c’est incroyable ! Pour la petite histoire, cela fait plus d’un an que je n’avais pas allumé ma liseuse, préférant définitivement le papier.

A la sortie de cette lecture, je suis déçue. Déçue. Déçue. Pourquoi ? Parce qu’un livre de cette qualité, j’aurais préféré l’avoir « en vrai »!

 

Dès les premières pages de ce livre, nous faisons connaissance d’Alma et de son fils Léopold, au moment du coucher. Le lecteur est, tout de suite, plongé dans une ambiance assez lourde. L’absence du père, pour de longs mois, pèse sur les épaules d’un petit garçon triste, inquiet et plein de questions. Quant à sa mère, elle se pose des questions sur l’avenir. Afin de se recentrer sur elle-même et pour aider son fils à vivre avec l’absence, Alma décide de l’emmener au bord de la mer avant que ne commencent les vacances scolaires. Direction le sud de la France, dans la villa familiale pour un retour aux sources nécessaire.

 

Pauline Desnuelles qui signe ici son premier roman, se place sans mal aux côtés de Claudie Gallay (Les Déferlantes) et d’Agnès Martin-Lugand (Les gens heureux lisent et boivent du café), notamment pour son écriture fine, épurée et sensible. Sans se perdre dans des descriptions interminables, l’auteur nous présente des personnages plus attachants les uns que les autres. Avec leurs forces et leurs faiblesses. Leurs qualités et leurs défauts. Tous sont essentiels pour le bon fonctionnement du roman.

 

C’est un roman à conseiller à tous les amateurs de « littérature du quotidien ».

Publicités

2 réflexions sur “Au-delà de 125 palmiers – Pauline Desnuelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s