Une part de ciel – Claudie Gallay

Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n’est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse…
Dans le gîte qu’elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l’artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer avec Philippe et Gaby un lien qui n’a rien d’évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d’enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s’écoule, le froid s’installe, la neige arrive… Curtil sera-t-il là pour Noël ?
Avec une attention aussi intense que bienveillante, Claudie Gallay déchiffre les non-dits du lien familial et éclaire la part d’absolu que chacun porte en soi. Pénétrant comme une brume, doux comme un soleil d’hiver et imprévisible comme un lac gelé, Une part de ciel est un roman d’atmosphère à la tendresse fraternelle qui bâtit tranquillement, sur des mémoires apaisées, de possibles futurs.

 

C’est en même temps que Carole que le lecteur arrive au Val-des-Seuls, dans ce village natal où Philippe et Gaby sont restés. Tous les trois viennent de recevoir une boule à neige. Cette dernière a la même signification depuis leur enfance : leur père revient. Bientôt. Et il veut revoir ses enfants. Carole remet les pieds au Val seulement lorsqu’elle le doit et elle est persuadée qu’elle ne passera pas plus d’une semaine ici. Forcément, elle ne s’attend pas à redécouvrir cet endroit particulier et ces gens qui l’ont vue grandir.

Comme une évidence, c’est au personnage de Carole qu’on s’attache le plus. Elle a un côté « vilain petit canard » : la soeur du milieu, celle que l’on ne remarque pas, qui n’est jamais assez bien. En plus, elle a fuit le cocon familial ! Et justement, ce retour aux sources va lui permettre de repartir du bon pied, de se rendre compte de la véritable place qu’elle occupe dans la famille.
Quant à Philippe, Gaby et les nombreux autres personnages, ils semblent faire partie du décor, enfermés dans leur routine qu’il est difficile de quitter. Dommage pour le frère et la soeur qui, comme Carole, attendent le retour du père.

Claudie Gallay exploite au maximum l’image du minuscule village de montagne où tout le monde se connait, que personne n’a jamais vraiment quitté, de ce village enfermé sur lui-même surtout en hiver. C’est, parfois, à se demander si le village sait qu’il y a un monde autour d’eux, qui bouge et évolue.
Ceux qui ont apprécié Les Déferlantes retrouveront avec plaisir dans Une Part de Ciel, la plume superbe de Claudie Gallay : la même beauté des mots, ces phrases si particulières au milieu d’autres qui font stopper la lecture pour réfléchir.

Ce roman est avant tout un livre sur l’attente. Ne cherchez pas d’action : il n’y en pas pas. Ce n’est pas pour l’action que l’on choisit de lire un titre de Claudie Gallay.

A lire en plein coeur de l’hiver, blotti sous la couette, au coin du feu.

Une part de ciel, Claudie Gallay, Actes Sud, 2013, 446 pages

Publicités

3 réflexions sur “Une part de ciel – Claudie Gallay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s