Ne t’inquiète pas pour moi – Alice Kuipers


« Maman, je suis allée au supermarché. 

Regarde dans le frigo. 
J’ai arrosé les plantes. 
J’ai nettoyé la cage de Jeannot Lapin. 
J’ai rangé le salon. 
Et la cuisine.
Et j’ai fait la vaisselle aussi. 
Je vais me coucher. 
Ton esclave à domicile, Claire. 
Une correspondance par Post-it sur le frigo entre une mère et sa fille. Lorsque la mère tombe malade, le temps presse mais l’espoir demeure. Un livre comme un trésor qui chuchote à l’oreille l’importance de ceux qu’on aime… »

Concernant ce livre qui fait partie du Baby-Challenge Drame, c’est le titre qui m’a attirée immédiatement. Je me suis empressée de réserver ce roman épistolaire moderne à la Bibliothèque et de le lire dès que je l’ai eu dans les mains.
Nous sommes directement plongés dans la vie d’une adolescente d’une quinzaine d’année et de sa mère très prise par son travail… jusqu’à ce que leur petite vie s’effondre.
Ce roman met en avant la difficulté des relations mère-fille, surtout lorsqu’elles ne vivent que toutes les deux, suite à un divorce. Ces relations qui sont mises à mal par l’adolescence oscillent sans cesse entre complicité et incompréhension…
Nous allons avec ces deux personnages féminins à la rencontre de la maladie grave ; chacune se posant des questions différentes. Du côté de la mère, elle se demande comment gérer la maladie, comment en parler à sa fille, Claire, comment continuer à gérer sa vie comme avant. Claire, elle, cherche la bonne façon de réagir (espoir ou prudence ?). Doit-elle continuer à vivre comme les autres adolescentes ? On se rend rapidement compte que la communication « direct » (par la parole) entre les deux personnages est coupée… Pourtant, on ne peut pas tout dire par écrit.

Evidemment, il est facile de créer l’émotion en mêlant ces deux sujets sensibles et tout sauf originaux ! Toutefois, c’est la façon dont Alice Kuipers aborde ce drame qui est original. Elle a, effectivement, choisi de traiter d’un sujet plus que sérieux avec un style très léger (par Post-It interposés).
On peut lire ce petit roman de deux manières différentes : sous l’angle de la relation filiale et sous celui de la maladie (et de la nécessité d’en parler).
Ce livre se lit très (très, très,très, très…) rapidement puisque chaque page est dédiée à un seul Post-It et c’est l’un de ses plus gros défauts. En effet, on le lit en 1h, grand maximum, et on re(re-re-re-re…)lit 50 fois les mêmes phrases. « N’oublie pas ta clé », « J’ai perdu ma clé. », « Nettoye la cage de Jeannot Lapin », « Emma a téléphoné »… ça ressemble surtout à du remplissage même si cela montre la routine de la relation.
Cependant, ce roman n’en est pas moins extrêmement touchant et émouvant. Cette histoire prend aux tripes. Elle est beaucoup trop courte mais, au fond, ce n’est pas si mal.

Ne t’inquiète pas pour moi nous rappelle à quel point la vie peut être éphémère et qu’il faut profiter des gens qui nous sont chers…



Ne t’inquiète pas pour moi ( Life on the refrigerator door) de Alice Kuipers, 242p., Albin Michel (Jeunesse), 2008

Ils en parlent : TessaAvalonNiënor

Publicités

5 réflexions sur “Ne t’inquiète pas pour moi – Alice Kuipers

  1. Je l’ai lu en très peu de temps mais que d’émotions…
    J’applique tous les jours:profiter et dire aux gens qu’on les aime…

  2. Coucou. J’entends beaucoup parler de ce livre. Il faudrait vraiment que je me le procure. J’aime beaucoup tes chroniques. Pourrais-tu passer sur mon (nouveau) blog et me donner quelques conseils pour les miennes? J’ai lu ta fiche sur livraddict et je pense bientôt m’en servir. Merci beaucoup pour ton blog et bonne continuation.
    Hopeee.

  3. J’ai adoré ce roman. Les répétitions ne m’avaient pas du tout dérangée parce que je trouvais que comme ça on voyait bien leur quotidien et leur petit défaut. La maman qui oublie les sous et la fille ses clés. C’est un roman qui va rester longtemps dans ma tête même si comme tu le dis, il se lit très très très très très vite.

  4. Bonjour, Moi aussi j’ai beaucoup aimé ce livre car il est très court, convient parfaitement a des adolescent(e)s et il as vraiment une histoire très très interessente et cela nous fait réfléchir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s