Le Coeur Cousu – Carole Martinez

Auteur : Carole Martinez
Date de parution : 2009
Editeur et collection : Librairie Générale Française – Le Livre de Poche
ISBN :  9782070379491

Nombre de chapitre : 66 chapitres + 1 épilogue
Nombre de pages : 447
Genre : Contemporain – Romance
Avis :
Le coeur cousu est un roman sur les traditions, les légendes et la culture de l’Espagne de la fin du XIX ème siècle. On pourrait aisément le qualifier de conte ou encore de fable tant la magie et la féérie ont une part importante dans ces 447 pages. Carole Martinez navigue sans cesse sur cette frontière minuscule entre réel et imaginaire.
Les personnages sont hors-normes et variés à tel point que chacun est un roman. On rencontre, dans Le Coeur Cousu, un homme qui sent le parfum de ses oliviers, un ogre (qui fait réellement peur, au passage), un révolutionnaire, une superbe femme-enfant, une autre femme qui donne la mort en embrassant, deux femmes qui « aident »… et tant autres plus surprenants les uns que les autres. On finit par craindre de ne pas s’y retrouver. Ce roman tourne autour d’une mère, Frasquista, et de ses enfants, de la transmission des secrets, prières, croyances, superstitions, d’une boite magique si mystérieuse, de douleur, de peurs, d’une fratrie extraordinaire…
Toute cette longue et sinueuse saga familiale  (la vie quotidienne, l’exil, la naissance des enfants…) est racontée du point de vue de Soledad, la petite dernière qui n’apparait que très très tard dans le roman… c’est dommage car c’est cela qui perd le lecteur qui en vient à se demande parfois : « Attends, c’est qui déjà le narrateur ? » Frasquita, étant au centre du roman, aurait mérité d’être également la narratrice même si on serait rentré dans un schéma plus classique.
L’écriture est très juste pour ce roman/ conte/ fable : puissante, touchante, directe, poétique, riche… Chacun de nos sens est sollicité pour cette lecture. On sent un auteur à l’aise avec sa langue et qui joue avec, entraînant le lecteur dès les premières pages. Carole Martinez use de son talent sans nous ennuyer. On se laisse volontiers entrainer dans ce roman haletant, au langage adapté aux multiples situations.
L’évasion est totale et les surprises sont nombreuses.
Un seul véritable reproche que l’on pourrait faire à ce roman : que cela soit si court. Oui, 447 pages pourraient en faire hésiter plus d’un mais on se laisse tellement guider et porter par les mots de l’auteur que l’on est déçu d’arriver déjà à la fin !
Carole Martinez est une conteuse hors pair et nous offre un premier roman à découvrir sans hésiter !

Publicités

5 réflexions sur “Le Coeur Cousu – Carole Martinez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s